Santé intime des femmes : brisons les tabous !

femme assise dans un canapé

Même si l’idée de parler de votre intimité vous met mal à l’aise, ne pas consulter un médecin peut avoir des conséquences.

En tant que femme, souffrir d’irritations intimes, d’odeurs intimes dérangeantes, de démangeaisons intimes ou de pertes vaginales anormales est souvent un sujet tabou et il est possible que vous n’ayez pas envie d’en parler à quiconque.

Vous ne ferez peut-être rien, espérant que cela passe tout seul. Ou bien vous en parlerez finalement avec un(e) proche, voire googliserez vos symptômes à la recherche de solutions auxquelles vous essaierez d’avoir accès sans passer par un professionnel de santé.

En vous préoccupant de ce que pourraient penser les autres, vous ne faites en réalité que prolonger vos souffrances, ce qui risque d’avoir un impact sur votre amour-propre et vos relations. En outre, retarder le traitement ou poser un autodiagnostic erroné peut avoir un impact direct sur votre santé.

Les maladies cachées derrière ces symptômes courants que sont des odeurs intimes dérangeantes, des démangeaisons intimes ou des pertes vaginales anormales sont fréquentes et souvent aisées à traiter.

Que ce soit une mycose vulvovaginale généralement bien identifiée par les femmes et pour laquelle les démangeaisons sont une des motivations pour se traiter, ou bien une vaginose bactérienne, pathologie moins bien connue du grand public mais au moins aussi fréquente1 et classiquement associée à des odeurs intimes dérangeantes, il est nécessaire de traiter sans délai.

La vaginose bactérienne peut avoir des conséquences dommageables en l’absence de traitement. En effet, les études épidémiologiques ont souligné l’impact de la vaginose bactérienne non traitée sur le risque de fausse-couche, de travail prématuré, d’accouchement prématuré et de complications infectieuses du post-partum. De plus, selon les chercheurs la vaginose bactérienne augmente le risque d’infection par le VIH (virus du sida) ainsi que celui d’autres infections sexuellement transmissibles comme celles liées au chlamydia ou au gonocoque. Ces dernières peuvent à leur tour entraîner une maladie inflammatoire pelvienne, parfois responsable d’infertilité2.

un docteur et une patiente qui discutent

1 femme sur 5 associe les cancers gynécologiques à la promiscuité sexuelle.

1 femme sur 5 associe les cancers gynécologiques à la promiscuité sexuelle.

La honte associée aux cancers gynécologiques

« Bien que de nombreuses femmes soient plus ouvertes aux discussions relatives au cancer du sein (qu’elles s’inquiètent de la présence d’une boule dans le sein ou soient réellement touchées par la maladie), rares sont celles qui abordent le sujet des cancers gynécologiques, c’est-à-dire des cancers de l’utérus, de l’ovaire, du col de l’utérus, de la vulve et du vagin ».

Selon une étude menée par The Eve Appeal, association caritative pour la recherche sur le cancer gynécologique au Royaume-Uni, 1 femme sur 5 associe les cancers gynécologiques à la promiscuité sexuelle et 34% seraient plus à l’aise pour parler de leurs problèmes de santé intime si la honte associée à la santé gynécologique et à la sexualité était moins prégnante.

« Ce sentiment de honte empêche les femmes de bénéficier de consultations qui pourraient leur sauver la vie ; 1/4 des participantes affirmaient qu’elles hésitaient à parler à leur médecin généraliste de leurs problèmes gynécologiques parce qu’elles se refusaient à parler de leur sexualité » indique le rapport.

Ces cancers gynécologiques (excluant le cancer du sein, que l’on retrouve aussi dans la population masculine) représenteraient un peu plus de 17 000 nouveaux cas diagnostiqués en 2018 en France métropolitaine, soit environ 4.5% de l’ensemble des cancers (hommes et femmes confondus). Ils ne sont donc pas rares3 et bénéficient des progrès récents dans le traitement des cancers.

un docteur et une patiente entrain de discuter

 

Parlons-en

Parler de la santé intime des femmes est essentiel pour venir à bout de ce sentiment de honte. Plus les femmes en sauront sur leur santé et leur corps, mieux cela sera. Des femmes mieux informées ont plus de chance d’améliorer leur hygiène intime, de consulter la bonne personne ou de se procurer les bons médicaments en pharmacie avec l’aide de leur professionnel de santé.

Cette approche paraît largement acceptée sur notre planète – ainsi Paul Giraldo, professeur titulaire de gynécologie à l’Université d’Etat de Campinas (Brésil), note : « Parler de leur santé intime aiderait les femmes à comprendre la physiologie normale de leur appareil génital. Cela leur permettrait de savoir ce qui est normal et ce qui est une maladie. Cette compréhension pourrait les inciter à consulter un médecin, voire à améliorer leur hygiène intime. Si elles ne parlent pas de leur santé intime, il y aura toujours des erreurs d’interprétation des symptômes. » 

« Honte, malaise et préjugés, il est facile de comprendre pourquoi tant de femmes hésitent à parler de leur santé intime. Mais ce refus de parler peut avoir des conséquences. Il est temps de laisser de côté les jugements et d’entamer le dialogue. Brisons les tabous ! »

L.FR.COM.CC.06.2020.2770

  1. Kenyon C.R. et al.   Recent progress in understanding the epidemiology of bacterial vaginosis. Curr Opin Obstet Gynecol. 2014, 26:448–454.
  2. Paavonen J. et al. Bacterial Vaginosis and Desquamative Inflammatory Vaginitis. N Engl J Med. 2018; 379:2246-2254.
  3. Defossez G. et al. Estimations nationales de l’incidence et de la mortalité par cancer en France métropolitaine entre 1990 et 2018. Étude à partir des registres des cancers du réseau Francim. Volume 1 - Tumeurs solides. Juillet 2019. http://lesdonnees.e-cancer.fr/Themes/epidemiologie/ (consulté le 7 juillet 2020).

Aller plus loin

Femme heureuse avec bras ouverts au coucher de soleil

Santé & bien-être

Faire de son sommeil un allié

Parce qu'il contribue notamment à notre mieux-être physique et mental, le sommeil nous aide à être plus disponible aux...

Lire la suite
Lire la suite

Santé & bien-être

Comment (re)trouver une bonne qualité de sommeil ?

Se réconcilier avec Morphée, c'est possible ! Acteur de son sommeil, chacun peut surmonter des difficultés passagères...

Lire la suite
Lire la suite

Santé & bien-être

Le sommeil, c'est sacré à tout âge

À chaque étape de notre vie, le sommeil exerce un rôle régulateur et bienfaiteur, à différents niveaux : métabolique...

Lire la suite
Lire la suite

Santé & bien-être

Sommeil : un allié de notre vitalité et de notre bien-être

Pour être en forme, rester créatif et productif, un sommeil de qualité compte autant qu’une alimentation équilibrée et...

Lire la suite
Lire la suite
patient infirmière

Santé & bien-être

COVID-19 : pour notre santé et notre alimentation, une extraordinaire mobilisation collective

Au regard du contexte incertain que nous traversons, au début de la pandémie et encore aujourd'hui, la mobilisation de...

Lire la suite
Lire la suite
chercheur pesant une substance

Santé & bien-être

[Dossier Cancer] Le corps scientifique et médical toujours en première ligne

Les professionnels de santé jouent bien sûr un rôle déterminant dans l’accompagnement des malades. Des chercheurs aux...

Lire la suite
Lire la suite
Deux hommes travaillent ensemble

Santé & bien-être

[Dossier Cancer] L’entreprise : un nouvel acteur dans l’accompagnement des malades

30% des malades exercent une activité professionnelle au moment du diagnostic1. Et parce que les cancers touchent des...

Lire la suite
Lire la suite
Couple en discussion

Santé & bien-être

[Dossier Cancer] Quelle chaîne humaine pour informer et accompagner les malades ?

Mieux dépisté, mieux soigné, le cancer reste une maladie qui peut occasionner des ruptures de trajectoires personnelles...

Lire la suite
Lire la suite
Infirmière et patiente en fauteuil roulant

Santé & bien-être

Cancer : ensemble, c’est tout !

Apprendre à vivre avec une maladie comme le cancer ne se fait pas sans bouleversements. Cette expérience de vie, à l...

Lire la suite
Lire la suite
coronavirus

Santé & bien-être

COVID-19 : notre réponse à la pandémie

Le coronavirus met le monde à l’épreuve. « En tant qu'entreprise des Sciences de la Vie, présente dans les domaines de...

Lire la suite
Lire la suite
Coronavirus

Santé & bien-être

COVID-19 : lettre de Werner Baumann, Président de Bayer AG

Lettre de Werner Baumann, Président de Bayer AG aux patient.e.s, consommateurs.rices, agriculteurs.rices et partenaires...

Lire la suite
Lire la suite
mère qui caline sa fille malade

Santé & bien-être

3 choses à savoir sur l'oncologie de précision

Nous avons l'habitude d'entendre parler du cancer en relation avec une partie spécifique du corps, comme le sein, les...

Lire la suite
Lire la suite
médecin qui soigne des enfants africains

Santé & bien-être

La lutte acharnée contre le fléau des maladies tropicales négligées

Les moustiques sont les animaux les plus dangereux de la planète : ils propagent rapidement des maladies mortelles dans...

Lire la suite
Lire la suite
couple de personnes âgées qui dansent et rigolent

Santé & bien-être

Vieillissement démographique : préserver la santé des seniors

Le vieillissement de la population mondiale est un défi pour les systèmes de santé ; les nouvelles technologies et les...

Lire la suite
Lire la suite
jarres contenant diverses variétés de plantes

Santé & bien-être

Efficacité de neuf plantes médicinales : les preuves scientifiques

Les remèdes à base de plantes sont très répandus. Sur quelle base scientifique s’appuient ceux qui sont réellement...

Lire la suite
Lire la suite
boîtes contenant des échantillons de tumeur

Santé & bien-être

Le big data permettra-t-il de vaincre le cancer ?

L’explosion des données patients pourrait permettre l’optimisation de la prise en charge du cancer, mais le big data se...

Lire la suite
Lire la suite
chirurgien qui opère

Santé & bien-être

Des potions magiques à la médecine de précision : l’histoire de la lutte anti-cancer

Le cancer reste l’un des plus lourds fardeaux de la société. Notre manière de le combattre reflète l’étendue de nos...

Lire la suite
Lire la suite
microscope

Santé & bien-être

Perspective moléculaire, ou comment repenser entièrement le cancer

Nous connaissons un véritable changement de paradigme dans notre compréhension du cancer. Les oncologues commencent à...

Lire la suite
Lire la suite
conversation entre trois personnes africaines

Santé & bien-être

Santé publique : une réflexion globale, des actions locales

Les maladies vectorielles tropicales touchent de façon disproportionnée les pays les plus pauvres. Une stratégie de...

Lire la suite
Lire la suite
femme qui court en écoutant de la musique

Santé & bien-être

Pourquoi associe-t-on les maladies cardiovasculaires uniquement aux hommes ?

Première cause de décès chez les femmes, les maladies cardiovasculaires ont principalement été étudiées chez l’homme...

Lire la suite
Lire la suite
famille africaine

Santé & bien-être

Sommes-nous sur le point de vaincre définitivement le paludisme ?

Au cours des dernières décennies, la prévention du paludisme a connu des avancées majeures. Sommes-nous pour autant sur...

Lire la suite
Lire la suite
patiente et médecin qui regardent une tablette

Santé & bien-être

Perturbateurs endocriniens : en parler pour mieux comprendre

Apparu dans les années 90, le terme de « perturbateurs endocriniens » désigne un des nombreux mécanismes d’actions des...

Lire la suite
Lire la suite