Comment Bayer travaille avec les professionnels de santé

Les essais cliniques : pour des médicaments adaptés aux patients

Notre secteur et les professionnels de santé travaillent ensemble pour la recherche, le développement et la pratique clinique, pour obtenir de meilleurs résultats pour les patients.

Les professionnels de santé sont les principaux interlocuteurs des patients. Ils disposent de connaissances précieuses et approfondies sur la prise en charge des maladies et les résultats. Ces informations jouent un rôle primordial dans nos efforts visant à améliorer les soins apportés aux patients, les options thérapeutiques et les résultats.

Seule une coopération étroite entre nos experts en interne, les chercheurs et les professionnels de santé permet véritablement aux patients de bénéficier de l’ensemble des connaissances médicales disponibles à une échelle internationale.

Aussi, nous croyons fermement que le partage de cette expertise nous aidera à mieux comprendre les principales pathologies humaines et à accélérer la mise au point de médicaments plus efficaces. Le médecin chargé de l’étude et les autres professionnels de santé réalisent les essais cliniques dans les centres, selon le protocole de l’étude approuvé par les autorités de santé, les comités d’éthique institutionnels et indépendants. Ils représentent ainsi le principal lien avec les participants de l’étude et ils sont en charge de la collecte des données.

L’expertise proposée et le temps consacré par ces professionnels et les organismes de santé lors des essais cliniques doivent faire l’objet d’une rémunération.

Accompagner la formation des médecins

Bayer met au point des médicaments innovants. Pour permettre aux professionnels de santé de les utiliser de manière responsable,  et des informations explicatives sont indispensables.

Lors des congrès et formations, les médecins ont ainsi accès aux dernières avancées de la recherche médicale. Ils peuvent ainsi inclure ces nouveaux traitements aux options thérapeutiques déjà disponibles pour leurs patients.

À ce stade, nous pouvons alors nous engager à promouvoir l’utilisation adéquate de nos nouveaux traitements.

Les évènements scientifiques représentent seulement une partie des nombreuses ressources permettant de former les médecins.