Posez-nous vos questions
'Posez-nous vos questions
Je suis comme beaucoup de Français inquiet de l'utilisation de glyphosate et j'aimerais avoir des informations concrètes à ce sujet. Quelle dangerosité, quelle utilisation en France ?
Pierre-Jean, Paris, le
Date
19 février 2020

Nous sommes bien conscients des préoccupations qui s’expriment dans la société au sujet des produits phytosanitaires, et en particulier du glyphosate.

Le glyphosate est un herbicide qui permet de lutter efficacement contre les mauvaises herbes affectant les cultures. La lutte contre les mauvaises herbes est l’un des principaux défis rencontrés par les agriculteurs. Par leur présence, elles font concurrence aux cultures pour la lumière, les ressources en eau et les éléments nutritifs du sol, et représentent un risque important pour les récoltes d’un agriculteur si elles se développent librement.

Le calendrier, la quantité et la méthode d’application des herbicides à base de glyphosate sont spécifiques à chaque type de culture (viticulture, céréales,…), mais en France, le glyphosate n’est jamais utilisé sur les cultures récoltées. Les agriculteurs sont des professionnels formés à l’utilisation des herbicides et ils s’emploient à respecter les instructions d’utilisation indiquées sur les étiquettes, ainsi que les bonnes pratiques de pulvérisation. De plus, ils surveillent étroitement leurs cultures et s’appuient sur l’analyse des données pour que l’application d’herbicide soit réalisée de façon très précise : la juste dose au bon endroit au bon moment.

Concernant sa sécurité, le glyphosate est l’un des produits les plus étudiés au monde. Il est important d’évoquer les 800 études scientifiques et les conclusions des autorités réglementaires, en Europe et dans le monde, qui montrent que cette molécule, quand elle est utilisée selon les recommandations d’usage, est une substance sûre, sans danger pour la santé humaine. Cela a de plus été confirmé par la Commission Européenne qui l’a ré-autorisée pour 5 ans fin 2017. Cela étant, chez Bayer, nous écoutons et prenons en considération les attentes de la société. Alors, sur les 2 milliards d’euros annuels que nous investissons en R&D pour l’agriculture, plus de 2/3 sont consacrés au développement de solutions alternatives aux produits phytosanitaires. Notre objectif : trouver des solutions alternatives incluant notamment des semences, des substances naturelles (biocontrôle), des procédés mécaniques et des outils numériques (agriculture digitale) pour protéger les récoltes des invasions d’insectes ou de champignons qui mettent en péril la production de l’agriculteur et la sécurité des consommateurs.

Mais il ne faut pas le nier : le temps de la recherche est long, de 8 à 10 ans, et même en intensifiant massivement nos efforts – ce que nous faisons –, il faudra du temps pour trouver des alternatives à la fois efficaces, sûres et toujours respectueuses de l'environnement. Le glyphosate, comme les autres produits phytosanitaires, reste aujourd’hui et à moyen terme indispensable (mais extrêmement contrôlé par les autorités compétentes, il faut le rappeler) pour ne pas laisser les agriculteurs et les consommateurs sans solution.

Soyez assuré que la préoccupation majeure de notre entreprise est de développer des produits sûrs (parmi les plus testés au monde) pour notre santé, pour nos animaux ainsi que pour l’environnement : ils font l’objet d’une dizaine d’années de recherche et d’une série d’environ 300 tests. Par ailleurs, les aliments que nous consommons sont de plus en plus contrôlés par les autorités nationales et européennes : quand des résidus sont détectés, la dose est si infinitésimale et les marges de sécurité sont tellement importantes que les risques pour la santé sont inexistants, y compris à long terme.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le rôle du glyphosate dans l’agriculture, son impact sur l’environnement, la biodiversité, et son innocuité sur la santé humaine, nous vous invitons à consulter ces pages sur le glyphosate.