Ethique & valeurs : vos questions, nos réponses

Bayer est une entreprise scientifique qui recherche des solutions à la fois durables et innovantes pour protéger la vie, qu’elle soit humaine, animale ou végétale. Nous avons conscience que nos secteurs d’activités, la santé ou l’agriculture, sont au cœur d’enjeux sociétaux cruciaux et peuvent générer des interrogations, parfois des craintes. C’est pourquoi, résolument engagés dans une démarche de transparence, nous répondons aux questions que vous nous adressez. Retrouvez ici vos questions et nos réponses relatives à notre éthique et aux valeurs que nous incarnons.

Qu’avez-vous à dire sur le tract intitulé « Bayer empoisonneur professionnel depuis 1863 » qui tourne sur les réseaux sociaux ?
Question fréquemment posée, France, le 18 septembre 2019

Ce tract contient des allégations qui, si elles traduisent des inquiétudes que nous prenons en considération, sont indignes, outrageantes et en majorité fausses. La dénomination «

Ce tract contient des allégations qui, si elles traduisent des inquiétudes que nous prenons en considération, sont indignes, outrageantes et en majorité fausses. La dénomination « empoisonneur » mentionné dans le tract va totalement à l’encontre de notre raison d’être : protéger la Vie. Et est erronée et blessante vis-à-vis de nos chercheurs et de nos salariés.
 
Nous comprenons que nos activités scientifiques puissent être complexes et nécessitent d’être bien expliquées. Engagés dans une démarche de dialogue et de transparence, voici quelques mesures que nous avons mis en place : 

  • 2017 Publication de nos rapports d’études portant sur la sécurité de nos pesticides sur Crop Science Transparency (dont plus récemment les études sur l’herbicide glyphosate) accessible à tous.
  • 2018 Mise en place d’une rubrique « Posez-nous vos questions » sur notre site bayer.fr afin de répondre en toute transparence aux interrogations de chacun.
  • 2019 Bayer annonce la création du Sustainability Council en Allemagne, un comité où des experts dans les domaines de la chimie, de la biologie et des sciences des données participeront pour faire progresser ensemble la santé et l’agriculture, dont l’équivalent sera créé en France dans les mois à venir.
  • 2019 Résultats de l’enquête externe du cabinet d’avocats Sidley Austin sur les listings de parties prenantes réalisés pour le compte de Monsanto.
  • 1 500 personnes en moyenne visitent chaque année notre Centre de Recherche La Dargoire pour échanger avec nos chercheurs sur les dernières recherches en matière de protection de plantes.
  • Plus d’une centaine de demandes d’information et d’interviews de journalistes traitées en moyenne chaque année par nos équipes en France.

En tant que leader dans les Sciences de la Vie, nous avons conscience de notre rôle important dans les domaines de la santé et de l’alimentation. Nous sommes fiers de développer des solutions permettant de protéger la Vie en luttant contre les maladies qui menacent la santé humaine (AVC, cancers, hémophilie, DMLA, paludisme, pour n’en citer que quelques-unes) ainsi que les maladies qui affectent les cultures, que ce soient le blé, le maïs, le colza, ou les fruits et les légumes que nous consommons tous les jours.

Nous nous devons d’être irréprochables sur la façon dont nous menons nos activités. Notre ambition est de pleinement poursuivre cette démarche responsable. 

 

Bayer tract positif contributions

 

En savoir plus sur nos liens de coopération avec nos parties prenantes.
En savoir plus sur l’impact de nos produits sur les abeilles.
En savoir plus sur notre histoire.
 

Bayer fait-il du lobbying auprès des pouvoirs publics pour faire passer des réglementations en sa faveur ?
Question fréquemment posée, France, le 13 septembre 2019

Santé et agriculture sont les deux piliers de nos activités et représentent des enjeux essentiels pour la Société toute entière qui impliquent ainsi de notre part une grande

Santé et agriculture sont les deux piliers de nos activités et représentent des enjeux essentiels pour la Société toute entière qui impliquent ainsi de notre part une grande responsabilité. Pour répondre aux attentes des citoyens sur des questions aussi importantes que leur santé, la qualité de leur alimentation et leur environnement, nous pensons que nous devons participer au débat public et échanger avec tous dans la plus complète transparence.

Les liens que nous nouons avec les médecins, agriculteurs, représentants des pouvoirs publics, riverains, ONG, professionnels de santé, partenaires… sont aussi nécessaires pour remplir notre mission le plus efficacement possible : permettre à chacun de se protéger et faire face aux aléas de la vie. Aucune entreprise ne peut se permettre d’agir de façon isolée. Par exemple, nos produits, tant en santé qu’en agriculture, étant soumis à des réglementations très strictes, nos relations avec les autorités réglementaires sont obligatoires afin de leur fournir toute l’information nécessaire pour leur évaluation. Second exemple, notre entreprise misant sur la créativité de l’innovation collective, nous nous entourons d’experts scientifiques et professionnels extérieurs pour co-construire de nouvelles solutions en santé et en agriculture.

Les activités de représentation d’intérêts, plus communément appelées activités de lobbying, sont des activités légitimes participant au processus démocratique de l’élaboration des politiques publiques lorsque qu’elles sont exercées de manière transparente et dans le respect des règles légales et de déontologie. Conformément aux exigences de la loi, les activités de représentation d’intérêts de Bayer en France (actions, budgets alloués et personnes ayant réalisées ces activités) sont déclarées sur le site de la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique et accessibles au public :

Éthique et transparence sont nos engagements au quotidien : aucun comportement contraire à l'éthique, acte de corruption ou activité illégale n’est toléré dans notre entreprise. Nous continuerons d’entretenir ces liens de coopération et d’information, et cela en stricte conformité avec la loi sur la transparence et la lutte contre la corruption.

Bayer a-t-il participé de près ou de loin au Génocide Juif à travers la fabrication du Zyklon B durant la seconde guerre mondiale ?
Question fréquemment posée, France, le 28 août 2019

Bayer condamne fermement et sans réserve les atrocités du régime nazi. Nous avons tous un devoir de mémoire et les horreurs du régime nazi ne doivent pas être oubliées. Aussi, nous

Bayer condamne fermement et sans réserve les atrocités du régime nazi. Nous avons tous un devoir de mémoire et les horreurs du régime nazi ne doivent pas être oubliées. Aussi, nous assumons totalement la nécessité de regarder lucidement ce qu’il s’est passé durant la Deuxième Guerre mondiale sous le régime nazi. Il est essentiel de rappeler le contexte dans lequel se sont déroulés les événements liés à l’entreprise Bayer pendant cette période.

  • En 1925, l’entreprise Bayer a été intégrée à l’I.G. Farbenindustrie AG, un conglomérat d’entreprises chimiques allemandes. À ce moment, ses actifs ont été transférés à IG Farben et Bayer a été radiée du registre du commerce. Bayer n’existait plus en tant que société.
  • En 1945, à la fin de la Seconde Guerre mondiale et la chute du régime nazi, le conglomérat IG Farben est passé sous contrôle des forces alliées, puis a été démantelé conformément aux lois alliées.
  • En 1951, l’entreprise Bayer a été recréée sous le nom de Farbenfabriken Bayer AG.

Nous réaffirmons que le groupe Bayer d’aujourd’hui n’a absolument rien à voir avec le consortium IG Farben et que nous ne sommes en aucun cas les successeurs de l’I.G. Farbenindustrie AG.

 

Bayer vend-il exprès des graines que l’agriculteur ne peut pas réutiliser ?
Question fréquemment posée, France, le 3 décembre 2018

Les agriculteurs choisissent leurs semences avant chaque période de semis en fonction des besoins de leur exploitation, des cultures qu’ils veulent produire et de leur terroir.

Les agriculteurs choisissent leurs semences avant chaque période de semis en fonction des besoins de leur exploitation, des cultures qu’ils veulent produire et de leur terroir. Pour répondre à leurs besoins, nous leur proposons des semences hybrides, issues du croisement de deux variétés de la même espèce, choisies notamment pour leurs caractères complémentaires, leur tolérance aux maladies ou à la sécheresse. Toutefois, ils ne peuvent bénéficier du potentiel de ces semences que s’ils plantent de nouvelles semences hybrides chaque année. Mais attention, cela ne veut pas dire que ces variétés hybrides sont stériles, simplement que si elles devaient être ressemées l’année suivante, leurs performances seraient moins bonnes et plus imprévisibles. Le recours aux semences hybrides relève entièrement des agriculteurs et, dans la réalité, une majorité d'entre eux mise sur la régularité du rendement et rachète des semences hybrides chaque année.