Posez-nous vos questions
'Posez-nous vos questions
On dit que Bayer continue de produire et d'exporter ailleurs dans le monde des substances interdites en Europe au mépris de la santé, de l'environnement et des droits humains. Que répondez-vous aux accusations de l’ONG Foodwatch à ce sujet ?
Question fréquemment posée, France, le
Date
17 avril 2020

Tout d’abord, la sécurité est notre priorité n°1 et est intégrée dans tout ce que nous faisons.

Partout dans le monde, nous accompagnons nos clients agriculteurs avec des solutions qui répondent à leurs besoins et qui leur permettent de continuer de produire des aliments sains et de qualité, le tout en limitant au maximum l’utilisation des ressources naturelles.

Pour cela, nous développons des produits qui répondent à la fois à des normes de sécurité élevées et aux besoins spécifiques des agriculteurs selon les pays.

C'est pourquoi il n’est pas possible d’adopter une approche unique pour l’homologation et la vente de nos produits de protection des cultures.

En ce qui concerne la commercialisation des phytosanitaires, nous mettons sur le marché des produits répondant à trois critères :

  • ces produits doivent atteindre avec succès de rigoureuses évaluations de sécurité internes,
  • qui répondent aux normes de sécurité du pays local de mise en marché,
  • et qui satisfont aux normes de sécurité d'une majorité de régulateurs mondialement respectés.

Si des risques potentiels sont identifiés, nous mettons en œuvre des mesures d'atténuation telles que le développement de nouvelles formulations, la révision des étiquettes et l'augmentation de la formation. Si nous pensons que cela est nécessaire, nous retirons volontairement les produits du marché - ce qui est ce que nous faisons actuellement avec les produits à base de méthiocarb et de carbendazime.

Produire une alimentation pour tous dans le respect de l’environnement est une lourde responsabilité pour tous les acteurs de la filière agricole. Les produits phytosanitaires (pesticides) restent aujourd’hui et à moyen terme utiles et indispensables pour protéger les cultures et ainsi, pour ne pas laisser les agriculteurs sans solution.  Nous rappelons que ces produits font l’objet des nombreuses études et évaluations par les autorités réglementaires compétentes dans le monde et qu’ils ne sont pas nocifs ni pour la santé ni pour l’environnement lorsqu’ils sont utilisés conformément aux conditions fixées par les autorisations locales de mise sur le marché.

Enfin, agriculture, alimentation et santé sont 3 sujets indissociables, et il est légitime d’en parler et de débattre à partir de données scientifiques. Nous Bayer France sommes attentifs aux attentes exprimées et nous travaillons aussi pour trouver des alternatives qui permettent de réduire l’utilisation des produits phytosanitaires. Par exemple, nous intensifions notre recherche en biocontrôle (protection des plantes à base de substances naturelles), nous proposons aux agriculteurs des semences robustes, et enfin nous développons des solutions numériques pour une agriculture de précision, et donc moins consommatrice.

Pour aller plus loin :

1 Savary, S., et al. 2000. Rice pest constraints in tropical Asia: quantification of yield losses due to rice pests in a range of production situations. Pl. Disease. 84[3]:357-369.