Posez-nous vos questions
'

Bayer est une entreprise scientifique qui recherche des solutions à la fois durables et innovantes pour protéger la vie, qu’elle soit humaine, animale ou végétale. Nous avons conscience que nos secteurs d’activités, la santé ou l’agriculture, sont au cœur d’enjeux sociétaux cruciaux et peuvent générer des interrogations, parfois des craintes. C’est pourquoi, résolument engagés dans une démarche de transparence, nous répondrons par retour de mail aux questions que vous vous posez sur nos activités, nos valeurs et notre stratégie. Les réponses aux questions les plus posées seront publiées ci-dessous.

La parole est à vous.

Ce formulaire n'est pas destiné aux signalements d'effets secondaires, problèmes de tolérance ou réclamations relatives à la qualité que vous supposez être liés à un produit de Bayer. Pour déclarer un effet secondaire, problème de tolérance ou une réclamation qualité, contactez votre professionnel de santé (par exemple, votre médecin traitant ou votre pharmacien) ou l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. Vous pouvez également contacter Bayer au numéro suivant: 0 800 87 54 54 (appel gratuit depuis un poste fixe). Il est toutefois nécessaire de demander l’avis à votre médecin ou votre pharmacien.

Posez-nous votre question

Les informations recueillies sur cette page font l’objet d’un traitement informatique par Bayer. La base juridique de ce traitement relève de l'intérêt légitime (art. 6.1.f. du Règlement Général sur la Proctection des Données) pour Bayer d'assurer le suivi des questions posées et d'apporter une réponse personnalisée. En aucun cas, vos données personnelles seront rendues publique et/ou utilisées par Bayer et/ou l’une de ses parties prenantes pour une autre finalité. Vos données seront conservées 6 mois puis supprimées. Conformément à la loi « Informatique et Libertés du 6 Janvier 1978 modifiée », vous bénéficiez de droits sur vos données que vous pouvez exercer en contactant le Délégué à la Protection des Données de Bayer par email à l’adresse suivante : DPO-BayerFrance@bayer.com. Pour en savoir plus sur l’ensemble de vos droits et les exercer, nous vous invitons à vous référer à notre Politique de Confidentialité.

Vos questions récentes

Je suis comme beaucoup de Français inquiet de l'utilisation de glyphosate et j'aimerais avoir des informations concrètes à ce sujet. Quelle dangerosité, quelle utilisation en France ?
Pierre-Jean, Paris, le 19 février 2020

Nous sommes bien conscients des préoccupations qui s’expriment dans la société au sujet des produits phytosanitaires, et en particulier du glyphosate.

Le glyphosate est un

Nous sommes bien conscients des préoccupations qui s’expriment dans la société au sujet des produits phytosanitaires, et en particulier du glyphosate.

Le glyphosate est un herbicide qui permet de lutter efficacement contre les mauvaises herbes affectant les cultures. La lutte contre les mauvaises herbes est l’un des principaux défis rencontrés par les agriculteurs. Par leur présence, elles font concurrence aux cultures pour la lumière, les ressources en eau et les éléments nutritifs du sol, et représentent un risque important pour les récoltes d’un agriculteur si elles se développent librement.

Le calendrier, la quantité et la méthode d’application des herbicides à base de glyphosate sont spécifiques à chaque type de culture (viticulture, céréales,…), mais en France, le glyphosate n’est jamais utilisé sur les cultures récoltées. Les agriculteurs sont des professionnels formés à l’utilisation des herbicides et ils s’emploient à respecter les instructions d’utilisation indiquées sur les étiquettes, ainsi que les bonnes pratiques de pulvérisation. De plus, ils surveillent étroitement leurs cultures et s’appuient sur l’analyse des données pour que l’application d’herbicide soit réalisée de façon très précise : la juste dose au bon endroit au bon moment.

Concernant sa sécurité, le glyphosate est l’un des produits les plus étudiés au monde. Il est important d’évoquer les 800 études scientifiques et les conclusions des autorités réglementaires, en Europe et dans le monde, qui montrent que cette molécule, quand elle est utilisée selon les recommandations d’usage, est une substance sûre, sans danger pour la santé humaine. Cela a de plus été confirmé par la Commission Européenne qui l’a ré-autorisée pour 5 ans fin 2017. Cela étant, chez Bayer, nous écoutons et prenons en considération les attentes de la société. Alors, sur les 2 milliards d’euros annuels que nous investissons en R&D pour l’agriculture, plus de 2/3 sont consacrés au développement de solutions alternatives aux produits phytosanitaires. Notre objectif : trouver des solutions alternatives incluant notamment des semences, des substances naturelles (biocontrôle), des procédés mécaniques et des outils numériques (agriculture digitale) pour protéger les récoltes des invasions d’insectes ou de champignons qui mettent en péril la production de l’agriculteur et la sécurité des consommateurs.

Mais il ne faut pas le nier : le temps de la recherche est long, de 8 à 10 ans, et même en intensifiant massivement nos efforts – ce que nous faisons –, il faudra du temps pour trouver des alternatives à la fois efficaces, sûres et toujours respectueuses de l'environnement. Le glyphosate, comme les autres produits phytosanitaires, reste aujourd’hui et à moyen terme indispensable (mais extrêmement contrôlé par les autorités compétentes, il faut le rappeler) pour ne pas laisser les agriculteurs et les consommateurs sans solution.

Soyez assuré que la préoccupation majeure de notre entreprise est de développer des produits sûrs (parmi les plus testés au monde) pour notre santé, pour nos animaux ainsi que pour l’environnement : ils font l’objet d’une dizaine d’années de recherche et d’une série d’environ 300 tests. Par ailleurs, les aliments que nous consommons sont de plus en plus contrôlés par les autorités nationales et européennes : quand des résidus sont détectés, la dose est si infinitésimale et les marges de sécurité sont tellement importantes que les risques pour la santé sont inexistants, y compris à long terme.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le rôle du glyphosate dans l’agriculture, son impact sur l’environnement, la biodiversité, et son innocuité sur la santé humaine, nous vous invitons à consulter ces pages sur le glyphosate.

Continuez-vous à utiliser des néonicotinoïdes dans vos pesticides ? Pourquoi avoir lancé une pétition pour vous opposer à la décision de justice visant à les interdire ?
Karen, Colombes, le 17 février 2020

Bayer ne commercialise plus de produits de la famille des néonicotinoïdes en France depuis leur interdiction en 2018, dans le cadre légal français.

Concernant votre question

Bayer ne commercialise plus de produits de la famille des néonicotinoïdes en France depuis leur interdiction en 2018, dans le cadre légal français.

Concernant votre question sur la procédure d’appel – il ne s’agit pas d’une pétition mais d’une procédure d’appel, elle est adressée à la cour de justice européenne. Notre entreprise s’inquiète du fait que la décision d’interdiction des néonicotinoïdes ne se base pas sur les critères d’évaluation actuels du système d’autorisation des substances actives au sein de l’UE, évaluation stricte mise en place par l’UE elle-même, et que cela puisse, de fait, engendrer des conséquences importantes sur la stabilité et la prévisibilité du système.

Or, comment innover si le processus d’homologation n’a pas de règles précises, et dont nous ayons connaissance ?

J’entends beaucoup dire que la permaculture est une meilleure solution que l’agriculture assistée par des produits phytosanitaires. Etudiez-vous la question pour innover de manière plus propre dans ce domaine ?
Ingrid, Courbevoie, le 14 février 2020

Chez Bayer, nous considérons que les agricultures sont multiples, et nous soutenons cette diversité en accompagnant les agriculteurs biologiques ou conventionnels à protéger leurs

Chez Bayer, nous considérons que les agricultures sont multiples, et nous soutenons cette diversité en accompagnant les agriculteurs biologiques ou conventionnels à protéger leurs cultures. La permaculture doit nous questionner sur l’utilisation de méthodes mécaniques, agronomiques… pour remplacer les produits phytosanitaires.

Cependant, elle ne permet pas de garantir le même niveau de rendement, ni la même fiabilité face aux aléas climatiques par exemple. Dans un monde qui compte une population de plus en plus nombreuse et des terres cultivables qui diminuent, ce n’est pas une solution universelle. Bayer investit deux tiers de sa recherche dans des alternatives aux produits phytosanitaires de synthèse pour permettre aux agriculteurs d’en utiliser moins, mais de conserver leur source de revenu.

Aujourd’hui, les produits de protection des cultures permettent d’éviter la perte de 30 à 40% des récoltes, du fait des 10 000 agresseurs potentiels des cultures (champignons, mauvaises herbes, insectes…).

Qu’avez-vous à dire sur le tract intitulé « Bayer empoisonneur professionnel depuis 1863 » qui tourne sur les réseaux sociaux ?
Question fréquemment posée, France, le 18 septembre 2019

Ce tract contient des allégations qui, si elles traduisent des inquiétudes que nous prenons en considération, sont indignes, outrageantes et en majorité fausses. La dénomination «

Ce tract contient des allégations qui, si elles traduisent des inquiétudes que nous prenons en considération, sont indignes, outrageantes et en majorité fausses. La dénomination « empoisonneur » mentionné dans le tract va totalement à l’encontre de notre raison d’être : protéger la Vie. Et est erronée et blessante vis-à-vis de nos chercheurs et de nos salariés.
 
Nous comprenons que nos activités scientifiques puissent être complexes et nécessitent d’être bien expliquées. Engagés dans une démarche de dialogue et de transparence, voici quelques mesures que nous avons mis en place : 

  • 2017 Publication de nos rapports d’études portant sur la sécurité de nos pesticides sur Crop Science Transparency (dont plus récemment les études sur l’herbicide glyphosate) accessible à tous.
  • 2018 Mise en place d’une rubrique « Posez-nous vos questions » sur notre site bayer.fr afin de répondre en toute transparence aux interrogations de chacun.
  • 2019 Bayer annonce la création du Sustainability Council en Allemagne, un comité où des experts dans les domaines de la chimie, de la biologie et des sciences des données participeront pour faire progresser ensemble la santé et l’agriculture, dont l’équivalent sera créé en France dans les mois à venir.
  • 2019 Résultats de l’enquête externe du cabinet d’avocats Sidley Austin sur les listings de parties prenantes réalisés pour le compte de Monsanto.
  • 1 500 personnes en moyenne visitent chaque année notre Centre de Recherche La Dargoire pour échanger avec nos chercheurs sur les dernières recherches en matière de protection de plantes.
  • Plus d’une centaine de demandes d’information et d’interviews de journalistes traitées en moyenne chaque année par nos équipes en France.

En tant que leader dans les Sciences de la Vie, nous avons conscience de notre rôle important dans les domaines de la santé et de l’alimentation. Nous sommes fiers de développer des solutions permettant de protéger la Vie en luttant contre les maladies qui menacent la santé humaine (AVC, cancers, hémophilie, DMLA, paludisme, pour n’en citer que quelques-unes) ainsi que les maladies qui affectent les cultures, que ce soient le blé, le maïs, le colza, ou les fruits et les légumes que nous consommons tous les jours.

Nous nous devons d’être irréprochables sur la façon dont nous menons nos activités. Notre ambition est de pleinement poursuivre cette démarche responsable. 

 

Bayer tract positif contributions

 

En savoir plus sur nos liens de coopération avec nos parties prenantes.
En savoir plus sur l’impact de nos produits sur les abeilles.
En savoir plus sur notre histoire.
 

Bayer fait-il du lobbying auprès des pouvoirs publics pour faire passer des réglementations en sa faveur ?
Question fréquemment posée, France, le 13 septembre 2019

Santé et agriculture sont les deux piliers de nos activités et représentent des enjeux essentiels pour la Société toute entière qui impliquent ainsi de notre part une grande

Santé et agriculture sont les deux piliers de nos activités et représentent des enjeux essentiels pour la Société toute entière qui impliquent ainsi de notre part une grande responsabilité. Pour répondre aux attentes des citoyens sur des questions aussi importantes que leur santé, la qualité de leur alimentation et leur environnement, nous pensons que nous devons participer au débat public et échanger avec tous dans la plus complète transparence.

Les liens que nous nouons avec les médecins, agriculteurs, représentants des pouvoirs publics, riverains, ONG, professionnels de santé, partenaires… sont aussi nécessaires pour remplir notre mission le plus efficacement possible : permettre à chacun de se protéger et faire face aux aléas de la vie. Aucune entreprise ne peut se permettre d’agir de façon isolée. Par exemple, nos produits, tant en santé qu’en agriculture, étant soumis à des réglementations très strictes, nos relations avec les autorités réglementaires sont obligatoires afin de leur fournir toute l’information nécessaire pour leur évaluation. Second exemple, notre entreprise misant sur la créativité de l’innovation collective, nous nous entourons d’experts scientifiques et professionnels extérieurs pour co-construire de nouvelles solutions en santé et en agriculture.

Les activités de représentation d’intérêts, plus communément appelées activités de lobbying, sont des activités légitimes participant au processus démocratique de l’élaboration des politiques publiques lorsque qu’elles sont exercées de manière transparente et dans le respect des règles légales et de déontologie. Conformément aux exigences de la loi, les activités de représentation d’intérêts de Bayer en France (actions, budgets alloués et personnes ayant réalisées ces activités) sont déclarées sur le site de la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique et accessibles au public :

Éthique et transparence sont nos engagements au quotidien : aucun comportement contraire à l'éthique, acte de corruption ou activité illégale n’est toléré dans notre entreprise. Nous continuerons d’entretenir ces liens de coopération et d’information, et cela en stricte conformité avec la loi sur la transparence et la lutte contre la corruption.