Listings de personnalités réalisés pour le compte de Monsanto : Bayer lance une enquête interne

Listings de personnalités réalisés pour le compte de Monsanto : Bayer lance une enquête interne, mandate un cabinet d’avocats externe et réaffirme son engagement en matière de transparence et de traitement loyal envers toutes les parties prenantes.
Listings de personnalités réalisés pour le compte de Monsanto : Bayer lance une enquête interne


Ces derniers jours, des médias français ont relayé que des listes de personnalités établies pour le compte de Monsanto en 2016 pourraient avoir enfreint les principes éthiques et les réglementations légales.

D’un examen préliminaire de la situation, nous comprenons que cette initiative ait suscité des questionnements et des critiques. Ce n’est pas ainsi que Bayer envisage le dialogue avec la Société et les parties prenantes. Nous souhaitons nous excuser pour ce comportement.

À l'heure actuelle, rien n'indique que les documents en question ait violé des dispositions légales. Bayer fera appel à un cabinet d'avocats externe pour évaluer la mission commandée par Monsanto auprès d’un partenaire externe et les allégations contenues dans le document en cause. Le cabinet d’avocats informera également toutes les personnes figurant sur les listes, des informations recueillies à leur sujet. Bayer coopérera pleinement avec les autorités françaises dans leur enquête.

Matthias Berninger, le nouveau directeur des affaires publiques du Groupe en Allemagne, a été chargé d'évaluer le sujet en interne. Il effectuera également une analyse du comportement des parties internes et externes impliquées dans l’exécution du projet. Notre plus grande priorité est d’agir en transparence. Dans l'immédiat, nous avons décidé de suspendre notre coopération avec les prestataires de services externes concernés. Le principal manager de Monsanto responsable de ce dossier a quitté l’entreprise peu de temps après l’acquisition. Nous examinons actuellement les décisions que nous pourrions être amenés à prendre, à la fois en interne et vis-à-vis de tiers.

Nous défendons l’ouverture et des relations loyales avec tous les groupes d’intérêts. Nous ne tolérons pas les comportements contraires à l'éthique dans notre entreprise. Bien entendu, cela s'applique également aux réglementations sur la protection des données dans toutes les juridictions dans lesquelles nous opérons.