Sommeil : un allié de notre vitalité et de notre bien-être

Pour être en forme, rester créatif et productif, un sommeil de qualité compte autant qu’une alimentation équilibrée et une activité physique régulière. Mais dans une société où la performance est valorisée, le sommeil est parfois considéré comme une perte de temps. À tort, puisque bien dormir est indispensable à la récupération physique, psychologique et intellectuelle, et pour vivre pleinement sa vie. Alors, dans un environnement qui sollicite sans cesse notre attention, pourquoi faut-il préserver notre "capital sommeil" ? Et comment en faire un allié de notre bien-être et de notre vitalité au quotidien ?

 

Le sommeil, un mécanisme performant mais fragile 

Le sommeil est essentiel pour notre santé. Pourtant, notre temps et notre qualité de sommeil sont principalement déterminés par nos rythmes de vie. 

 

Nous passons environ un tiers de notre vie à dormir. À 75 ans, nous serons ainsi restés 25 années dans les bras de Morphée. Impressionnant ? Primordial surtout. La recherche sur le sommeil établit qu'il est crucial pour de nombreuses fonctions biologiques : dormir est capital pour la croissance, la maturation cérébrale, le développement cellulaire et la préservation des fonctions d’apprentissage et de mémorisation1. Il est aussi indispensable pour la régulation des sécrétions hormonales et la reconstitution des stocks énergétiques (des cellules musculaire et nerveuse)2.

 

Pollution visuelle et sonore, omniprésence des écrans3, frontière toujours moins étanche entre vie privée et professionnelle, notre sommeil demande qu’on en prenne soin… Et pourtant, beaucoup le négligent ou le considèrent comme du temps perdu. C'est le cas de 13% des 25-45 ans1. Résultat : nous dormons de moins en moins. En 2017, le temps de sommeil des adultes est passé en dessous des 7 heures minimales recommandées, avec, en moyenne 6 heures 45 minutes de sommeil par jour.

 

Un constat jugé "préoccupant" par Santé publique France4. À cela s’ajoute une proportion de petits dormeurs qui ne cesse d’augmenter : en 2019, plus d'un tiers des Français dorment moins de 6 heures5. Parmi les 18-75 ans, presque une personne sur deux déclare avoir des problèmes de sommeil et un Français sur 3 n'est pas satisfait de ses nuits6. Alors, c’est décidé : prenons soin de nous, prenons soin de notre sommeil !

 

Sommeil - 5 Idées reçues

 

  • 1. Luppi H. Dossier sur le sommeil : Faire la lumière sur notre activité nocturne. Inserm
  • 2. Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INVS). Les Carnets du Sommeil. 2009
  • 3. Étude Opinionway pour l’INVS. Enquête Les Français et le Sommeil. Mars 2020
  • 4. Léger D et al. Le temps de sommeil, la dette de sommeil, la restriction de sommeil et l’insomnie chronique des 18-75 ans : résultats du Baromètre de Santé Publique France 2017. BEH. 2019 ; (8-9) : 149-160.
  • 5. Léger D, Bourdillon F. Le déclin du temps de sommeil en France n’est pas une fatalité. BEH. 2019 ; (8-9) : 146-148
  • 6. Adrien J et al. Modes de vie et sommeil – 19ème Journée du Sommeil. INVS. 2019

L.FR.COM.CC.09.2020.3015