Comment (re)trouver une bonne qualité de sommeil ?

Se réconcilier avec Morphée, c'est possible ! Acteur de son sommeil, chacun peut surmonter des difficultés passagères. Témoignages et conseils avisés.

 

Les troubles du sommeil ne sont pas une fatalité. S'il se perd, le sommeil se retrouve aussi. En tant qu’acteur de son sommeil, chacun peut surmonter des difficultés passagères. La preuve avec le témoignage de ces trois personnes aujourd'hui réconciliées avec le sommeil.

 

Quand le stress professionnel empêche de dormir…

Ludovic, 37 ans, a lancé sa boîte. Un vieux rêve qui vire au cauchemar. Car sous pression constante, il tient un rythme effréné. Le soir, à peine rentré, il s'effondre… Pour être réveillé en pleine nuit par des insomnies. Pour être plus productif, il se lève à 5 heures du matin malgré tout.

 

 

Quand bébé vient perturber le sommeil des jeunes parents…

A 29 ans, Maud et Vincent sont les heureux parents de Louison, 2 mois. Heureux mais épuisés. Car l'arrivée du bébé a chamboulé leur vie mais leur sommeil aussi. Réveils nocturnes, nuits hachées… Et toute la journée est perturbée.

 

 

Quand la retraite bouleverse la qualité du sommeil…

En mai, Violette a fêté sa première année de retraite. Sa première année de "sommeil compliqué" aussi. Car si cette dynamique sexagénaire avoue se mettre au lit ”fourbue” après des journées bien occupées, entre garde des petits-enfants et activités tout azimuts, ses nuits moins réparatrices qu’avant, ponctuées de réveils nocturnes. Et cela la contrarie beaucoup.

 

 

Sommeil : quand faut-il s'inquiéter ?

Des troubles du sommeil persistants doivent amener à consulter un professionnel de santé. Parmi les signes qui doivent attirer l'attention : difficultés régulières à s'endormir, réveil trop tôt, des sensations désagréables dans les jambes qui empêchent de dormir, sommeil agité avec ronflements et apnées au cours du sommeil…

L.FR.COM.CC.09.2020.3015