[Dossier Cancer] Ensemble, c’est tout !

Apprendre à vivre avec une maladie comme le cancer ne se fait pas sans bouleversements. Cette expérience de vie, à l’issue parfois incertaine, se traverse toujours à plusieurs. Un véritable collectif accompagne les patients avant, pendant et après leur maladie. Qui sont celles et ceux qui composent la « chaîne humaine » mobilisée aux côtés des patients ? Décryptage et rencontres avec les patients ainsi que celles et ceux qui s’engagent à leurs côtés.

 

4 données pour comprendre les nouveaux besoins d’accompagnement des malades :

 

1 – Une maladie qui progresse moins vite et dont on guérit plus fréquemment aujourd’hui

Plus de 3 millions de personnes en France vivent aujourd’hui avec un cancer ou en ont guéri1. Les progrès réalisés dans le diagnostic et les traitements ont permis de faire reculer la mortalité. Ce taux de mortalité a baissé de 1,25% chaque année entre 1980 et 20122. On estime qu’un homme sur deux et une femme sur trois se verra diagnostiqué un cancer avant 85 ans, avec une chance de guérison de 60 % en moyenne3.

 

2 – Toujours plus de mobilisation dans la recherche

Ces améliorations sont le fruit de l’implication quotidienne des chercheurs, des laboratoires et plus largement de l’État. Elle permet à la recherche et au développement clinique de s’effectuer plus rapidement et dans de meilleures conditions. Lorsque l’on parle de cancer, les nouveaux médicaments (et nouvelles thérapies associées) sont à l’origine d’environ 73% des gains au niveau de la durée de survie4. Et d'ici 2030, nous assisterons à l'arrivée de vagues d'innovations thérapeutiques sans précédent : plus de 4 000 essais cliniques5 sont actuellement en cours dans le domaine du cancer. Même dans l'hypothèse où seul un dixième de ces développements conduirait effectivement à un nouveau médicament disponible pour les patients, le nombre et le rythme des innovations seront exceptionnels.

3 – Des malades plus jeunes

Certains cancers gagnent toutefois du terrain chez les plus jeunes. C’est le cas des cancers du sein, avec une hausse des personnes atteintes dans les tranches 30-39 ans et 40-49 ans d’environ 60 % entre 1980 et 20126. Conséquence : la maladie bouleverse plus tôt l’équilibre de vie, personnelle comme professionnelle.

 

4 – L’après-guérison, un enjeu social

Suffisamment informés sur le suivi médical durant leur maladie, 33,1% des anciens malades déclarent ne disposer d’aucun suivi spécifique 5 ans après leur guérison. C’est surtout l’accompagnement social qui reste peu fréquent (seulement 14,1% des personnes guéries ont été au contact d’une assistante sociale et 10,9% d’une association de malades7). D’où l’importance de suivre et d’aider les patients avant, pendant et bien entendu après la maladie pour faciliter la reprise d’emploi, ou encore assurer l’équilibre de vie, professionnelle et personnelle.

 

1Institut national du cancer : https://www.e-cancer.fr/Presse/Dossiers-et-communiques-de-presse/Cinq-ans-apres-un-diagnostic-de-cancer-la-qualite-de-vie-et-la-situation-en-emploi-restent-fortement-degrades

2Santé publique France : estimation nationale de l’incidence et de la mortalité par cancer en France entre 1980 et 2012

3La ligue contre le cancer : "Le cancer : définitions et chiffres" - https://www.ligue-cancer.net/article/25168_le-cancer-en-france

4Seabury, S. A., et al., 2015. Quantifying Gains in the War on Cancer Due to Improved Treatment and Earlier Detection.

5Chiffres extraits de la base Evaluate et analysés par PhRMA, juillet 2017. Issu du document SANTÉ 2030- Une analyse prospective de l’innovation en santé Édition 2020 du LEEM

6« Le Monde » révèle des hausses inquiétantes pour certaines tranches d’âge, Le Monde, Juillet 2019 - https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/visuel/2016/10/25/les-chiffres-des-principaux-cancers-decortiques_5019988_4355770.html

7Institut national du cancer : La vie cinq ans après un diagnostic de cancer, étude INCa, juin 2018 - http://www.senologie.com/wp-content/uploads/2018/06/La_vie_cinq_ans_apres_un_diagnostic_de_cancer_rapport_mel_20180625.pdf

 

PP-UN-ONC-FR-0023-1