Bayer, un acteur engagé du biocontrôle

Cocinelles mangeant des pucerons

L’engagement sociétal de Bayer en matière de santé et de sécurité alimentaire se concrétise par le développement de la voie du biocontrôle.

Toutes les cultures ont besoin d’être protégées contre leurs agresseurs naturels. Dans le choix de solutions dont disposent les agriculteurs, qu’ils soient bio ou non, pour protéger efficacement les plantes des ravageurs, des mauvaises herbes et des maladies, le biocontrôle occupe une place grandissante, utilisé seul ou combiné. Il contribue à réduire l’utilisation des produits phytopharmaceutiques et, ainsi, à bâtir l’agriculture de demain.

Scientifique en blouse blanche dans un laboratoire de plantes

Le biocontrôle : tout sauf simple !

Le biocontrôle se définit comme l'ensemble des méthodes de protection des cultures basées sur le recours à des organismes vivants comme des micro-organismes (bactéries, champignons...), des médiateurs chimiques (confusion sexuelle, pièges à attractifs...) et/ou des substances naturelles (extraits de plantes...). Il faut savoir que la mise au point de ces méthodes est une tâche difficile : il faut trouver le compromis entre efficacité suffisante, moindre dépendance aux conditions d'utilisations, facilité de conservation et praticité d'utilisation pour les agriculteurs.

Le biocontrôle : tout sauf simple !

Le biocontrôle se définit comme l'ensemble des méthodes de protection des cultures basées sur le recours à des organismes vivants comme des micro-organismes (bactéries, champignons...), des médiateurs chimiques (confusion sexuelle, pièges à attractifs...) et/ou des substances naturelles (extraits de plantes...). Il faut savoir que la mise au point de ces méthodes est une tâche difficile : il faut trouver le compromis entre efficacité suffisante, moindre dépendance aux conditions d'utilisations, facilité de conservation et praticité d'utilisation pour les agriculteurs.

Des avancées solides

Les biocontrôles font partie de la stratégie de Bayer qui innove pour apporter des réponses aux agriculteurs et consommateurs en quête des Solutions alternatives pour une agriculture plus respectueuse de l’environnement, tout en préservant la qualité et la diversité des aliments.

Depuis 2012, le Groupe développe cette activité grâce à des acquisitions d’entreprises : Agraquest (leader en production et sélection de bactéries), Prophyta (expert en production d’agents fongiques) et Biagro (expert en production de micro-organismes stimulateurs de la croissance des plantes).

Chaque année, Bayer investit 50 millions d’euros en Recherche et Développement dédiée aux biocontrôles et biostimulants, soit plus que le chiffre d’affaires actuellement généré par les biocontrôles. Dans cet univers extrêmement divers, Bayer concentre ses efforts sur le développement de micro-organismes (champignons, bactéries...). Fin 2018, une sixième solution de biocontrôle appelée Rhapsody était lancée sur le marché français.

Ce nouvel antifongique et antibactérien est composé de bactéries (Bacillus subtilis, souche QST713). Son large spectre lui permet d’être actif contre plusieurs champignons et bactéries, et sur de multiples cultures (colza,vigne, betterave à sucre, pomme de terre, arboriculture, cultures légumières).

Bayer est membre d’IBMA France, Association française des entreprises de produits de biocontrôle

Bayer est membre d’IBMA France, Association française des entreprises de produits de biocontrôle

 

Des partenaires de réflexion

Le Consortium de biocontrôle, organisme privé-public, est un consortium de recherche et d’innovation. Lancé en 2016, il a pour vocation d’offrir aux agriculteurs des méthodes de protection des cultures complémentaires aux produits phytopharmaceutiques et de consolider le secteur du biocontrôle. Bayer, qui en est membre, s’était engagé, dès 2015, dans la co-construction du cahier des charges et de la feuille de route du consortium, aux côtés de l’INRA et du Ministère de l'agriculture. Le 22 novembre 2018, le site Bayer de Lyon La Dargoire a accueilli les 2e Rencontres annuelles du Consortium de biocontrôle, organisées parle Pôle Terralia et Céréales Vallée.

En développant des solutions qui répondent aux besoins des agriculteurs et aux attentes de la société, Bayer soutient la pluralité des agricultures et, de fait, la diversité alimentaire.