Bayer prévoit de renforcer ses activités en Sciences de la vie et de stimuler sa productivité et sa rentabilité

Le groupe Bayer entend renforcer ses activités cœurs de métier dans les Sciences de la vie à travers une série de mesures qui auront un impact sur son portefeuille, son efficacité et sa structure organisationnelle. Ces mesures visent à stimuler la productivité et l’innovation et à améliorer la compétitivité de manière significative.
Bayer prévoit de renforcer ses activités en Sciences de la vie et de stimuler sa productivité et sa rentabilité

Le groupe Bayer s’apprête à prendre une série de mesures de portée globale avec un impact sur son portefeuille, son efficacité et sa structure organisationnelle. Lors d’une réunion qui a eu lieu jeudi, le conseil de surveillance du groupe Bayer AG a examiné les projets définis par le directoire et a exprimé son soutien. À travers ces mesures, le groupe souhaite établir les bases d’un succès commercial durable sur des marchés attractifs offrant des perspectives de croissance à long terme.

« Nous avons accompli d’excellents progrès avec l’évolution stratégique de Bayer au cours de ces dernières années. Grâce ces nouvelles mesures, nous établissons les bases pour améliorer durablement les performances et la rentabilité de Bayer », a déclaré Werner Baumann, Président du directoire de Bayer AG. « À travers ces mesures, nous plaçons le groupe Bayer dans des conditions optimales pour son avenir dans le secteur des Sciences de la vie ».

Ainsi :

•    Le groupe envisage de céder l’activité Animal Health ainsi que les marques Coppertone™ et Dr. Scholl’s™ de la division Consumer Health. Il prévoit également de céder 60 % de ses parts détenues dans Currenta, un prestataire de services basé en Allemagne.
•    Les mesures organisationnelles et d’amélioration de l’efficacité doivent renforcer la compétitivité et généreront des contributions annuelles de 2,6 milliards d’euros à partir de 2022, en incluant les effets de synergie découlant de l’acquisition de Monsanto
•    Une partie des contributions sera réinjectée dans les activités cœurs de métier du groupe.
•    Le total des coûts uniques attendus devrait correspondre à 1,7 fois les contributions annuelles.
•    Le bénéfice de base par action devrait augmenter d’environ 1 euro et atteindre 6,80 euros en 2019, avec un objectif d’environ 10 euros en 2022.
•    La marge d’EBITDA avant éléments spéciaux devrait dépasser les 30 % en 2022.
•    Les mesures organisationnelles et d’amélioration de l’efficacité devraient entraîner la suppression d’environ 12 000 emplois sur un total de 118 200 dans le monde entier, dont un nombre important en Allemagne.

 

Pour en savoir plus, consultez le communiqué de presse.

 

Bayer: Science For A Better Life, la science pour une vie meilleure.