Bayer n’a jamais eu accès à des amendements non rendus publics et réfute les accusations portées à son encontre

Bayer Actualités

Lyon, 24 mai 2018 – Hier, Mme Delphine BATHO a porté des accusations à l’encontre des membres de l’Union pour la Protection des Plantes (UIPP), dont le groupe Bayer, les désignant responsables de l’échec d’un amendement proposé dans le cadre de la loi agriculture et alimentation (EGAlim). Mme Delphine BATHO a notamment accusé Bayer d’avoir eu accès à cet amendement avant que celui-ci n’ait été rendu public.

Bayer réfute fermement les accusations fausses portées à son encontre, et réaffirme n’avoir eu connaissance de l’amendement évoqué par Mme BATHO qu’une fois celui-ci rendu public.

Comme toute entreprise en France, Bayer suit les évolutions législatives et réglementaires qui encadrent son secteur et dialogue régulièrement avec les pouvoirs publics et les élus afin de leur donner toute l’information nécessaire sur les produits et solutions développés ainsi que leur utilisation. Ces échanges sont réalisés dans le strict respect des lois qui encadrent ces pratiques.

Depuis plus de 150 ans, Bayer et ses 3000 salariés en France développent des solutions innovantes pour permettre de protéger la vie, qu’elle soit humaine, animale ou végétale. Sur l’ensemble de ses activités, Bayer a à cœur de comprendre les questionnements et attentes de la Société et d’échanger avec l’ensemble de ses parties prenantes pour intégrer leurs préoccupations à l’élaboration de nouveaux produits et solutions. Bayer réalise ses activités dans un esprit de responsabilité, d’ouverture au dialogue et de transparence. A titre d’exemple, Bayer a ainsi été le premier à récemment prendre l’initiative de partager sur un site internet accessible au grand public les résumés de données d’efficacité et de sécurité relatifs à ses produits phytosanitaires qui étaient auparavant réservées aux autorités, démontrant ainsi sa volonté de transparence et d’échange sur la base de données scientifiques factuelles.

« Nous tenons à réaffirmer avec force que les accusations de Mme BATHO sont dénuées de tout fondement. Nous exerçons nos activités avec responsabilité, éthique et transparence, dans le plus strict respect des lois encadrant nos pratiques », a déclaré Frank Garnier, Président de Bayer France.