La lutte contre le paludisme continue : notre engagement pour contribuer à éradiquer la maladie d’ici 2040

Nous renouvelons notre engagement pour la recherche, le développement et la fourniture de solutions de lutte antivectorielle innovantes afin de contribuer à l’élimination du paludisme en une génération.
La lutte contre le paludisme continue : notre engagement pour contribuer à éradiquer la maladie d’ici 2040

Depuis l’an 2000, des avancées sans précédent ont permis de réduire la mortalité de 60 % et de sauver près de 7 millions de vies. Des produits de lutte antivectorielle, comme les moustiquaires imprégnées d’insecticides de longue durée et la pulvérisation en intérieur d’insecticides rémanents, ont permis d’éviter 80 % des cas de paludisme et constituent à ce jour les moyens de prévention les plus efficaces et les plus économiques.

La signature de la déclaration « ZERO by 40 » (« ZÉRO d’ici 2040 ») intervient à un moment opportun : en effet, les efforts d’éradication du paludisme piétinent. Dans son dernier rapport sur le paludisme dans le monde, l’OMS a confirmé la recrudescence de la maladie avec 5 millions de nouveaux cas en 2016 par rapport à l’année précédente. Par ailleurs, les solutions de lutte antivectorielle perdent de leur efficacité face à l’augmentation de la résistance aux quelques insecticides disponibles.

« Pour faire face à l’ampleur et à la portée mondiale du paludisme, toutes les grandes parties prenantes doivent s’engager à travailler ensemble. Notre objectif, audacieux et ambitieux, est d'éliminer, en une génération, le lourd fardeau que représente cette maladie. La déclaration que nous avons signée aujourd’hui avec nos partenaires du secteur confirme la volonté des uns et des autres de mobiliser toute la palette de nos savoir-faire et ressources », a déclaré Jacqueline Applegate, Directrice de l’unité Environmental Science et membre du Comité Exécutif de Crop Science.

Engagé depuis plus de 60 ans dans le développement et la mise à disposition d’outils de lutte antivectorielle efficaces, Bayer continue à investir fortement dans la recherche pour mettre au point des solutions innovantes capables de résoudre le problème de la résistance de moustiques et de répondre aux autres défis de la transmission du paludisme. Des équipes sont présentes en Afrique pour comprendre les cultures locales et les enjeux liés au fait de vivre et de travailler dans une région frappée par les maladies à transmission vectorielle.

La collaboration « ZERO by 40 » avec d’autres acteurs industriels est coordonnée par l’IVCC (Innovative Vector Control Consortium) et bénéficie du soutien de ses donateurs, notamment de la « Bill & Melinda Gates Foundation ». Bayer: Science for a better life, la science pour une vie meilleure.

Bayer: Science for a better life, la science pour une vie meilleure.