La fondation Bayer Cares retient le projet solidaire Dynamique Bana Tshangu Kimbanseke de Chokky Mayindu, basé à Méréville

Le programme mondial Bayer Cares Role Models soutient les salariés actifs Bayer du monde entier participant bénévolement à des projets d’utilité publique. En 2017, la fondation Bayer Cares a retenu le projet solidaire de Chokky Mayindu, chef d’équipe Production chez SeedGrowth Coatings à Méréville, projet qu’il a développé dans son pays d’origine, la République Démocratique du Congo.
La fondation Bayer Cares retient le projet solidaire Dynamique Bana Tshangu Kimbanseke de Chokky Mayindu

Le programme Bayer Cares Role Models soutient les employés de Bayer impliqués dans des projets d’utilité publique à titre bénévole. A l’issue d’une sélection rigoureuse, le jury Bayer Cares récompense une fois par an certains projets en lien avec la santé, l’alimentation, l’éducation/formation, jugés particulièrement innovants, concrets et porteurs d’un changement positif durable. Ces reconnaissances se matérialisent par une dotation pouvant atteindre 5000 €.

En 2017, le projet solidaire de Chokky Mayindu, chef d’équipe Production chez SeedGrowth Coatings à Méréville, a été choisi par la fondation Bayer Cares. M. Mayindu est à l’initiative de la création d’une association au Congo.

L’association Dynamique Bana Tshangu située à Kimbanseke, commune la plus peuplée de la capitale, a pour but de collecter des fonds, mais également de sensibiliser la population à différentes pratiques de l’hygiène afin de se protéger contre des maladies comme la typhoïde et la malaria.

Pour Chokky Mayindu, « force est de constater que la typhoïde et la malaria sont encore des maladies courantes à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo. Avec ses plus de 12 millions d’habitants, c’est l’une des villes les plus peuplées au monde. Un des premiers leviers d’action pour enrayer ces maladies, c’est l’hygiène et cela passe avant toute chose par l’environnement.

J’ai donc décidé de créer une association pour collecter des fonds et surtout pouvoir agir dans un cadre caritatif. C’est ainsi qu’est née ‘Dynamique BanaTshangu’ à Kimbanseke, commune la plus peuplée de la capitale de 1,2 millions d’habitants. J’ai réussi à mobiliser 40 personnes sur place. Leur rôle est de sensibiliser les populations au fait qu’ils doivent protéger leur environnement. Ainsi, munis de combinaison pour les identifier, ils agissent en ramassant les déchets pour les déposer à un endroit décidé avec les autorités locales que nous sollicitons et donc poussons à agir. Ma conviction est que partout, l’homme à son échelle peut agir pour préserver son environnement et donc sa santé.

L’association Dynamique Bana Tshangu a aussi valeur éducative. Je suis père et rien ne me désole plus que de voir des enfants dans la rue, non scolarisés et livrés à la violence. Je crois beaucoup aux valeurs du sport pour éduquer les enfants à la vie en société. Judoka ceinture noire, je prépare actuellement une formation diplômante pour être assistant suppléant au dojo de Pithiviers (45). Quand je me rends au Congo, soit 2-3 fois par an, je distribue des kimonos et j’organise des cours de judo où la 1ère des règles que j’enseigne est le respect de l’autre. Ces cours organisés dans la rue attirent beaucoup d’enfants… malheureusement devrais-je dire mais au moins, je suis sûr qu’ils garderont quelques comportements clés en tête ! »

Depuis que le programme Bayer Cares Role Models a été lancé, plus de 600 projets caritatifs menés par des salariés Bayer ont reçu un financement, pour un montant total de près de 2 millions d’euros. Pour l’édition 2017, 113 dossiers issus de 44 pays ont été sélectionnés pour une dotation totale de 402 000 euros, près du double de la dotation 2016.

Bayer: Science For A Better Life, la science pour une vie meilleure.

Pour en savoir plus sur l’association, consultez la vidéo Dynamique Bana Tshangu réalisée par Chokky Mayindu.